Prévert fait son cinéma

Une rétrospective en 12 films et 5 courts

« Il y a un mot dans le cinéma qui est devenu embêtant, c’est le mot dialoguiste. J’ai travaillé pour le cinéma. J’y travaille encore. J’ai fait les dialogues d’histoires que j’avais faites ou refaites.
Le mot dialoguiste isolé du mot scénariste, c’est comme si en peinture on distinguait le type qui peint la campagne et celui qui peint les arbres, l’arbriste. » Jacques Prévert, 1965

Films de la rétrospective :
Si j’étais patron de Richard Pottier – 1934 – 104 min
Un oiseau rare de Richard Pottier – 1935 – 90 min
Le crime de M. Lange de Jean Renoir – 1936 – 84 min
Jenny de Marcel Carné – 1936 – 95 min
Le jour se lève de Marcel Carné – 1939 – 97 min
Remorques de Jean Grémillon – 1939 – 91 min
Sortilèges de Christian-Jaque – 1945 – 100 min
Les enfants du paradis de Marcel Carné – 1945
Les amants de Vérone de André Cayatte – 1949
Les portes de la nuit de Marcel Carné -1946
Les disparus de St-Agil de Christian-Jaque – 1936 – 98 min
Le roi et l’oiseau de Paul Grimault – 1980 – 87 min
Prévert tout court : Programme de 5 courts-métrages

> Voir les fiches des films

Au cinéma depuis le 21 février 2018

Affiche - Prévert fait son cinéma